19/10/2006

28. Marche parrainée

Connaissez-vous « La revanche des Nanas »

compostelle retravaillé

Je suis une personne à mobilité réduite sur Louvain-La-Neuve.

J’ai créé le groupe “les aventuriers du Brabant wallon”, celui-ci fait partie de l'asbl ACIH-AAM.

En 2007, j’ai le projet de faire la traversée du désert Tunisien en 4X4.

Je recherche activement des sponsors pour réaliser ce rallye.

Pour tout renseignement :

Christine : lesaventuriersbw@hotmail.com ou tel. 010/ 45 96 10

En plus de mon challenge qui est mien et votre défi, j’ai mis en place un projet social:

aider les familles en apportant du matériel pour les personnes handicapées !

Skynetblogs http://lesaventuriersbw.skynetblogs.be

QUI SUIS-JE ?

« Lesaventuriersbw »

Je suis un des membres du groupe de jeunes personnes dynamiques à mobilité réduite se trouvant à Louvain-la-Neuve.

Notre nom : « Les Aventuriers du Brabant Wallon».

Nous avons créé ce groupe afin de permettre aux personnes à mobilité réduite de faire des activités en intégration avec les personnes sans handicap.

« Lesaventuriersbw » avec comme projets : l’envie de voyager à l’étranger, de pratiquer certains sports, d’aller à la rencontre de nouvelles cultures, de partir à la découverte d’événements différents, de faire appel à des volontaires afin de nous aider et de partager des moments à venir.

POURQUOI CE PROJET ?

Lors de la visite au salon de l’Auto en janvier dernier, j’ai rencontré fortuitement et heureusement le stand 4x4 où se trouvait Philippe De Leener, l’organisateur de « La Revanche des nanas ». La présentation de ce projet m’a de suite emballée.

L’envie de participer à ce partage d’expérience et à ce nouveau challenge me projette dans l’avenir. Il me paraît important de vouloir intégrer un groupe de personnes relevant le même objectif que nous “partir faire du 4x4 dans le désert”.

C’est une revanche que je veux partager, un défi à la vie, à la maladie, à l’handicap.

Quel superbe défi !

Il est relevé ; depuis je n’arrête plus …

A ce défi s’ajoute un projet social que je vais tenter de réaliser…avec d’autre.

En plus de faire la revanche sur moi-même… l’envie aussi d’apporter de manière efficace une aide aux personnes ayant un handicap en Tunisie : notamment en aidant l’association “UTAIM”.

C’est un organisme national qui fait parvenir de l’aide aux familles (apport de matériel adapté : voiturettes, cadres de marche, cannes voire lits suivant la nécessité…)

Pour ce faire, il faut trouver une camionnette voire un camion et du matériel pour aider une partie des familles.

MON PROJET 2007, un défi !

L’objectif prioritaire est l’intégration de la personne à mobilité réduite. Comme toutes les activités conçues par les aventuriers du Brabant wallon, c’est de permettre à tous et à toutes de découvrir ses capacités, le goût de l’aventure...

La « Revanche des nanas », un rallye … vraiment pas comme les autres.

“La Revanche des nanas ®”, comme toutes les rallyes raid découvertes conçus par “Sur les Traces…Organisation”, est de découvrir la TUNISIE par un biais exclusif, loin des pistes habituellement fréquentées par le tourisme.

L’itinéraire sera tracé de façon à permettre à chacune de découvrir, comme il le souhaite et à son propre rythme, les facettes secrètes d’un pays aux richesses insoupçonnées : sources d’eau chaude, vallées luxuriantes, grandes dunes, horizons panoramiques, levers et couchers de soleil incomparables…

Les bivouacs seront l’occasion de se retrouver autour de repas succulents et variés et d’aller à la rencontre des Berbères. A la lumière du feu, sous les 1001 étoiles…

Pour donner un certain piment à ce voyage exclusif, un classement de valeurs humaines et non compétitives sera établi en tenant compte des talents de chacune en matière d’orientation, de navigation, de franchissements mais aussi de l’esprit d’entraide et d’amitié de chaque équipage.

Avec qui vais-je partir ?

SOPROMAUTO sprl, avec le concours de l'Office du Tourisme Tunisien (O.N.T.T.), de Tunisair et de la SNCM/CTN, propose du 26 avril au 13 mai 2007 un rallye raid découverte portant le nom de «La Revanche des Nanas ®». Cette randonnée, clôturée par un classement, n’est pas une course ni une épreuve de vitesse ; l'itinéraire sera divisé en étapes faisant appel à l'adresse des équipages lors de franchissements, ainsi qu'au sens de l’orientation des équipes leur permettant d'atteindre les objectifs fixés par l'organisation.

Avec quelle voiture ?

Le rallye raid découverte «La Revanche des Nanas ®» est réservé aux véhicules de série à 4 roues motrices, véritables “tout terrains” ou “SUV”.

Quelle que soit l'origine du véhicule, la « préparation » de celui-ci ne peut dépasser les limites fixées au règlement technique établi de façon à éviter toute dérive technique coûteuse et inutile.

En cours d’étapes, toute assistance technique et physique à l’équipage sera interdite. Aux étapes, l’organisation tiendra à la disposition des équipes une assistance technique de base susceptible de remédier aux éventuels petits tracas techniques.

Chaque équipe est tenue de s'équiper du matériel ci-après :

* 1 phare chercheur portable, avec allonge électrique de 5 m (sur allume-cigare ou sur batterie).

* 1 pompe à pneus

* 1 manomètre pour pression des pneus

* 1 planchette (pour poser le cric ou la pompe à pneus)

* 3 jerrycans métalliques de 20 litres (pour le carburant)

* 1 jerrycan plastique de 20 litres (eau).

* 2 roues de secours solidement fixées

* 1 jeu de courroies de réserve

* réserve d'huile moteur du type utilisé dans le véhicule

* 2 chambres à air adaptées aux pneus montés sur le véhicule

* 2 filtres à air, à carburant et à huile

* 1 bâche de 1m x 1m

Et les bagages…

Outre les effets personnels habituels (nécessaire de toilette,...), chaque équipe doit s'équiper de :

Une boussole

Une paire de jumelles

Une tente style igloo

Des vêtements et chaussures adéquats au désert

Depuis 2003 et pour peu que le nombre total de véhicules participant au

Rallye raid découverte «La Revanche des Nanas » le permette, les équipes participant à la « Revanche des Nanas ®» peuvent se faire accompagner d’une

« Équipe coach », suiveurs bénéficiant de l’encadrement de l’organisation MAIS n’intervenant en rien dans le déroulement du « rallye raid découverte ».

Ces « équipes coach » suivront les parcours déterminés par l’organisation ; à l’occasion, elles suivront les mêmes parcours que les « nanas » mais en prenant leur départ après les véhicules concurrents.

Les candidatures à cette participation au rang de « équipe coach » seront examinées en date du 12 mars 2007 et retenues selon l’ordre de leur arrivée au secrétariat de l’organisation.

La participation aux frais au rang de « équipe coach » est fixée à 3.500 Euro pour le véhicule et ses 2 passagers ; la participation aux frais sera majorée de 1.500 Euros par passager supplémentaire.

Nouveauté depuis 2006 : le rallye s’ouvre aux équipages mixtes à condition que seules les « nanas » soient au volant pendant les étapes de classement.

Conclusion …A la découverte...

Le rallye raid découverte «La Revanche des Nanas ®» n'est pas une course et moins encore un rallye de vitesse mais un voyage évasion associé à un concours d'adresse, de navigation et d'orientation permettant de découvrir le pays sous un angle exclusif et son ambiance animée, familiale et sportive.

Faisant partie de l’esprit convivial de notre organisation, l'entraide entre les participants pour le franchissement des zones difficiles sera autorisée voire encouragée pendant la grande majorité des étapes mais pourra être interdite pendant certaines étapes de "classement" ; dans ce cas, seuls les membres de l'équipage seront autorisés à intervenir sur leur véhicule à l'aide du seul matériel emporté à bord de leur voiture (plaques de désensablement comprises).

A titre d'information, signalons que les "étapes spéciales" des rallyes découvertes passés consistaient, entre autres, en :

* parcours au cap en tentant de couvrir la plus petite distance entre le départ et l'arrivée, quelles que soient les embûches réservées par le terrain ;

parcours au cap à couvrir dans le temps le plus proche de celui annoncé par chaque équipage avant le départ ;…

A VOUS, LES FUTURS SPONSORS

Nous serions 2 à 3 personnes à mobilité réduite dont je souhaiterais piloter.

Nous cherchons des véhicules et le matériel cité plus haut.

Toute aide quelle qu’elle soit est la bienvenue.

Nous savons que nous avons besoin d’aide dans notre quotidien, déjà 3 à 4 personnes sont très motivées pour vivre ce challenge avec nous. Nous sommes conscientes que pour chacune de nous, il nous faut 2 aidants.

Ainsi, nous voulons trouver deux à trois 4x4 pour participer effectivement au rallye.

Nous serions trois personnes par équipage, deux femmes dont une personne en chaise roulante et une aide masculine.

Le coût calculé par véhicule en ce qui concerne des 4x4 participant au rallye.

Equipage (de 3 personnes) et son véhicule 6.200€

Essence 500€

Stage de préparation (1x/mois à raison de 100€ par personne participant d’octobre à avril soit 6 x 100 x 2 personnes) 1.200€

location matériel aux organisateurs 900€

Assurance annulation LAP?

Votre projet en tant que sponsor pour 2007« Relevez avec nous notre défi, votre défi »

Nos demandes, vos avantages !

L'organisation d'un tel projet engendre un certain nombre de frais et impose donc un coût certain au groupe.

C'est pourquoi, nous nous permettons d'introduire auprès de votre société, organisme une demande de soutien financier ou matériel, de manière à pouvoir réaliser notre rallye dans les meilleures conditions.

En échange de votre soutien financier, nous vous proposons les opportunités suivantes de partenariat.

Une conférence de presse avant le départ lors de la présentation du groupe et de notre projet, nous évoquerons les sponsors qui nous aident.

Une invitation au départ de la revanche des nanas ainsi qu'au retour.

* La presse écrite (La libre Belgique, Le soir, Gaël, bulletin communal, Passe-Partout, Edition locale, Journal dimanche...)

* La presse télévisée (RTBF, Télé régionales? Notamment un reportage de 8 minutes dans le cadre de l'émission « Autovision » au retour de « la revanche des nanas » diffusion RTBF-TV5...)

* La presse radio (Antipode sur LLN ...)

Le rappel de votre sponsoring dans chaque communiqué de presse qui relayera notre projet.

Le rappel de votre sponsoring dans notre trimestriel distribué à 10000 personnes en communauté française et germanophone.

Le logo sera sur les 4X4

Vous pourrez aussi les trouver sur le skynetblogs.

Un fascicule dans lequel seront repris tous les sponsors sera réalisé et diffusé lors d'évènements effectués au cours de l'année.

La décoration des voitures est laissée à la libre initiative de l’équipe à l’exception des espaces repris ci-dessous réservés à l’organisation.

Dans les dernières instructions envoyées à toutes les équipes avant le départ, l’organisation fixera le nombre et les emplacements réservés aux sponsors et partenaires officiels.

CONCRETEMENT, EN 2007

La sixième édition de l'unique " rallye raid découverte " réservée aux femmes la " Revanche des Nanas 2007 " aura lieu du 26 avril au 10 mai 2007

Sous le patronage de l'ONTT (Office National du Tourisme Tunisien)

Lancement officiel de l'organisation au salon "Pour Elles" les 10, 11 et 12 novembre au Ciney Expo ; journées d'information et d'initiation à la conduite 4x4, accessibles à toutes !

Le jeudi 26 avril (soir, départ très... public !) au jeudi 10 mai (arrivée show le 13 mai 2007)

Le parcours : une fois encore nouveau, totalement différent des parcours 2002, 2003, 2004, 2005 et 2006 avec des étapes courtes (départs vers 8 h.30, arrivée vers 16 h.)

L’itinéraire : arrivée à Tunis, descente vers le sud ; puis parcours au cap vers l'ouest (1 jour) ; ensuite, traversée de grandes dunes (2 jours) suivie d’une journée découverte (2 nuitées au même bivouac) ; traversée de grandes dunes (2 jours) suivie d’une journée de détente et/ou de shopping et enfin, remontée vers Tunis.

Comme ce projet comporte un financement important,

J’organise une marche parrainée entre

Louvain-La-neuve et Ottignies le samedi …2 décembre 2006………………

Elle consiste en un parcours de 5 kilomètres et de 10 kilomètres.

Chaque personne marchant ce fait parrainer pour le nombre de kilomètre qu’il conte parcourir.

Par exemple une personne parraine le marcheur pour 0.5 euros par kilomètre, ce qui fait un total de 2,50 euros pour ceux qui marcheront 5 kilomètres et 5 euros pour ceux qui marcheront 10 kilomètres.

Pour ce faire les marcheurs expliqueront pourquoi ils font cette marche parrainée.

L’itinéraire sera accessible pour tous alors venez nombreux.

Adultes, enfants, personnes à mobilités réduites sont les biens venus.

Le départ se donnera sur la grande place à Louvain-la-neuve devant le cinéma à 9h30, pour arrivée vers 12h30 au Bois des rêves où nous pique- niquerons avant de reprendre à 14h le retour pour Louvain-la-neuve.

Je demande une inscription des marcheurs afin de les rencontrer avant le départ, aussi bien pour les 5 que pour les 10 kilomètres.

Chaque feuille de parrainage devra comporter le nom de la personne qui marchera avec ses coordonnées et le nombre de kilomètre qu’elle fera.

En dessous chaque parrain indiquera le montant qu’il donnera par kilomètre parcouru ainsi que ses coordonnées complètes.

Le parrain donnera l’argent au marcheur qui me le remettra au départ avec sa feuille de parrainage.

N’oubliez pas votre pique-nique et une bonne paire de chaussureEn espérant avoir le soleil avec nous ce jour là.

Pour me contacter

Calapristi.christine@skynet.be ou 010/459610 après le 30/10/2006

Merci à tous

21:52 Écrit par christine dans rencontre | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

17/10/2006

27. Le virage dans la vie

Il arrive parfois qu’un évènement surgisse et amène à se remettre en question.

Ce qui se manifeste alors, c’est le désir de parti, pour vivre une surprise de richesse.

Il s’agit souvent de la rencontre avec d’autres personnes qui ont voulu dépasser l’attirance pour laisser à des valeurs sociales, familiales, humaines.

J’ai donc décidé de prendre un virage revivifiant.

Un élan m’a saisi et m’a Emporté sur les chemins de Compostelle.

Il arrive qu’une souffrance porte à s’approfondir.

Elle peut amener à une remise en question sérieuse.

Pour la plupart, la marche offre une occasion unique de rompre avec le quotidien.

Mais aussi, et de façon souvent humble et discrète, le pèlerin est un être en quête de spiritualité.

En choisissant de partir sur les chemins de Compostelle depuis Louvain-la-neuve en Belgique, je savais que je m’engageais pour une marche au long cours de plusieurs semaines.

Tout en rejetant l’idée d’une performance sportive qui consisterait simplement à aligner les kilomètres à un rythme effréné.

Il m’a fallu en moyenne rouler de six à huit heurs par jour, voir plus pour parcourir une trentaine de kilomètres.

Si ma vie quotidienne, comme celle de bon nombre de personnes atteintes dans notre corps est un défi de tous les jours, à plus de 2000 kilomètres de Bruxelles, semble être une galère, une mission impossible.

Et pourtant après deux mois, je suis arrivée à saint Jean Pied de Port au cœur des Pyrénées.

Pareille à moi-même, confiante, j’ai sensibilisé plus d’un pèlerin et accueillant du fait que je faisais le pèlerinage seule en chaise.

Une solidarité s’est créée autour de moi.

J’ai passée de très bon moment avec les familles qui m’ont accueillie chez eux avec les pèlerins rencontrés aux étapes ou sur la route.

La vraie richesse de ce voyage.

Deux jours plus tard l’accident qui m’a obligée d’en rester là.

J’ai repris mon chemin deux ans après et j’en ai écris le récit sous le titre « Un fauteuil vers Compostelle » et « Un fauteuil vers Compostelle : arrivée en Espagne »

A travers les photos, vous allez déjà avoir un premier aperçu.

171819123456789141227037_35031_27Acompostelle suite et fin 005compostelle suite et fin 011compostelle suite et fin 015 Entrée du refuge dEstellacompostelle suite et fin 032compostelle suite et fin 058 Cathédrale de Burgoscompostelle suite et fin 077compostelle suite et fin 092 Carrioncompostelle suite et fin 093 Carrioncompostelle suite et fin 096compostelle suite et fin 097 san Nicolascompostelle suite et fin 101compostelle suite et fin 103DSCN0572saint Jacques de Compostelle Espagnole en 2005 214

12:14 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26. Juillet 2002 De Haan

Après une hospitalisation, je suis allée en convalescence au Coq.

Mais un problème se présentait.

J’ai ma chienne Léa depuis quelques mois.

Et je ne pouvais la prendre en convalescence.

J’ai recherché un chenil dans les environs de la maison de convalescence afin d’être proche d’elle.

Elle qui n’a pas l’habitude d’être enfermée s’est retrouvée derrière des barreaux.

;La journée elle était avec moi, nous allions nous balader.

Mais le soir lorsque j’ai du la laisser au chenil, elle m’a regardée au travers des barreaux comme une malheureuse.

En se demandant, ce qu’elle faisait là et pourquoi je la laissais.

J’en ai eu mal au cœur.

Je ne comprends pas les gens les gens qui peuvent abandonner leur animal alors qu’on s’y attache après peu de temps.

Je me suis jurée que je n’abandonnerais jamais ma chienne.

Au fur et à mesure, elle a compris que je la mettais au chenil seulement pour la nuit et que tous les jours, j’allais la chercher pour être avec moi.

De Haan 1

10:46 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

25. Son autonomie

Au début de l’handicap moiteur, je me suis vite rendu compte que conduire devenait impossible par le manque de force dans les jambes.

Chaque fois que je devais me déplacer à l’extérieur, il fallait que je fasse appel à la famille et aux amis.

A part quelques navettes de bus accessibles et le train qui ne me permet pas d’aller partout, il n’y a pas grand-chose.

Les minis bus qui ont été conçu à la base pour les personnes à mobilités réduites sont toujours complets dans la région de Wavre, Ottignies, Louvain-la-Neuve.

Pour prendre le train, il faut dépendre des gens de la gare et s’assurer qu’il y ait une rampe d’accès au bien pour monter que pour descendre du train.

Bien souvent on est placé entre les voitures devant les portes d’entrée du train.

Ce qui n’est pas confortable.

A chaque ouverture des portes, on est dans les courants d’air.

C’est ennuyeux de devoir dépendre des autres.

Ayant trop de déplacement pour les soins et le travail, il m’était impossible de continuer à ce rythme.

Je me suis renseignée sur les démarches qu’il faut faire pour adapter une voiture avec les commandes au volant.

Passer au Carra pour obtenir l’autorisation de conduire, faire une demande d’intervention à l’Awiph…

Le jour ou j’ai eu ma voiture fin prête à conduire avec les commandes au volant, je savais que j’allais pouvoir être autonome dans mes déplacements.

Je suis bien contente car je ne pourrais faire ce que je fais sans ma voiture.

10:31 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/10/2006

24. Les sports d'hiver en chaise

Avant d'être enc haise, je pratiquais régulièrement du ski alpin.

J'aime les sensations fortes.

Quand on se trouve en chaise, il est tout a fait faisable de faire du ski.

Et oui, on peut louer le matériel entre autre à l'école de ski de l'Alpe d'Huez.

C'est plus difficile surtout si on a peu de force dans les bras mais c'est réalisable.

Je suis donc partie découvrir cette formule avec ma soeur, ma maman et surtout Léa

qui aime jouer dans la neige.

Lalpe dhuez 1Lalpe dhuez 2Lalpe dhuez 3

10:31 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/10/2006

23. Aimez-vous aimez-moi

photo 006

19:54 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22. Anette et Claire

photo 005

19:49 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21.

photo 003

19:44 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20. L'attitude contemplative

photo 002

19:37 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19. Une vraie relation

Une vraie relation aux autres, ce n'est pas de prendre leur place,

ce n'est pas résoudre pour eux les questions de leur avenir.

Ce n'est pas savoir à leur place et pour eux ce qu'ils ont à faire.

Il faut accepter à temps de décoloniser nos relations si nous n'avons pas été capables

d'éviter la colonisation.

ce qui est toujours très difficile dans l'exercice de la bonté.

Il faut savoir s'effacer, il faut savoir disparaître,

il faut laisser autrui être lui-même.

Il faut savoir, nous aussi, continuer notre voyage.

Lorsque nous pensons devoir porter les autres à bout de bras,

les conduire ici ou là, c'est là que nous nous fatiguons.

Aller vers l'autre parce qu'il a mal et que nous pensons qu'il a besoin de nous,

vouloir faire la charité est une attitude qui part du coeur et qu'il faut apprécier

à sa juste valeur.

Il ne faut jamais perdre de vue que,si louable soit l'envie d'aider ceux qui sont en difficulté,

c'est toujours sur une blessure que l'on pose sa main.

Se mettre à la portée de l'autre, se laisser rejoindre par lui et pas seulement

par ses besoins, exige un changement de regard.

19:33 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18. La rencontre est un mystère

La rencontre est un mystère parce que l'on s'approche de l'autre au niveau de l'être,

au niveau de la personne et non pas d'abord au niveau de "l'agir"ou d'une oeuvre à

accomplir...

La rencontre part aussi d'une conscience que j'ai quelque chose à recevoir de l'autre;

c'est une question d'écoute de l'autre comme chemin de vie...

Toute vraie rencontre est une source : elle fait jaillir la vie.

19:15 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17.

Texte 001Texte 002photo 001

18:59 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16. 13 eme péléBW en 2001

Nous sommes parti du 14 au 18 août 2001 de Gentines pour arriver à Jandrun en passant par Mont-saint-Guibert, Malèves sainte Marie et Jauches.Ce qui fait 70 km en 4 jours.

QUAND L'EXCLU DEVIENT L'ELU"

Texte

18:52 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15. Arrivée de Léa dans la famille

Ma sœur est partie dans les Sevennes et nous a rapportée une surprise.

Quand je dis une surprise, c’est une surprise de poids.

Eh oui ! Elle est rentrée avec un chien qui avait à peine quelque jour qu’elle a appelée Léa.

Elle l’a gardée chez elle pendant quelque mois mais elle ne faisait que des bêtises.

Lorsque Léa venait chez moi le week-end, elle était un ange.

Elle se mettait à mon niveau. A croire qu’elle était dressée pour une personne à mobilité réduite.

Au bout de quelque mois, maman ne put la garder tellement qu’elle faisait des bêtises.

Elle me proposa de la garder si j’arrivais à m’en n’occuper.

Du jour au lendemain, Léa a changé d’attitudes.

Eh oui, Léa m’était destinée.

Depuis ce jour là, nous ne nous quittons plus.

Une complicité s’est installée entre nous.

Léa

14:15 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14. L’EGYPTE : MON PREMIER VOYAGE EN CHAISE ROULANTE en septembre 2000

J’ai toujours aimé voyager mais en chaise roulante et avec de l’oxygène cela était devenu très difficile.

J’ai toujours voulu entreprendre un voyage en Egypte.

Je me suis renseigné s’il était réaliste de tenter la croisière du Nil en chaise roulante.

Mais cela était assez périlleux car les bateaux accostaient côte à côte et qu’il fallait passer d’un bateau à l’autre en passant sur des planches.

C’était l’idéal pour tomber dans l’eau avec la chaise.

En plus partir seul, cela n’aurait pas été une partie de plaisir pour me déplacer.

J’ai fait appel à une élève de l’école de kinésithérapie qui terminait ces études.

Nous nous sommes rencontrés plusieurs fois pour nous connaître et afin qu’elle se rende compte de ce que j’attendais d’elle.

Elle était ravie de partir avec moi parce qu’elle avait fait la croisière du Nil et qu’elle n’avait pas eu l’occasion de tout voir.

Nous sommes partie trois semaines pour faire un voyage en trois étapes en voiture.

La première étape était la visite de Louxor.

La seconde, un repos au bord de la mer rouge à El Gouna.

Et la troisième étape, par la visite du Caire, dont les pyramides.

Nous nous sommes bien amusées et nous n’oublierons jamais ce voyage.

LEgypte 015LEgypte 013LEgypte 002LEgypte 011LEgypte 016LEgypte 004LEgypte 003LEgypte 009LEgypte 012MERCI A FRANçOISE POUR M'AVOIR AIDE LORS DE CE VOYAGE

13:57 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13. 12 eme péléBw en 2000

Cette année là, nous avons traversés Nivelles, Braine-l'alleud, Court-saint-Etienne, Bossut pour terminer à Autre Eglise.

A la recherche du bonheur

A toutes les nations je m'adresse...

J'en ai marre de me taire de voir la terre pleurer.

De voir souffrir des mères et ne pas pouvoir bouger.

J'en ai marre de rien dier quand l'avenir est en jeu

de voir des enfants mourir de l'amour plein les yeux.

A quoi servent les conflits, alors que la vie est un don.

Cessez de tuer des vies, je m'adresse à toute les nations.

Un homme sage nous a dit :

"aimons-nous les uns les autres"

Cet homme sage c'était Jésus.

Le seul roi du monde.

Alors oeuvrons tous pour la paix, pour les générations présentes et futures.

Afin qu'il n'y ait plus désormais, de morts contre nature.

PELE BW 007La rencontre et le témoignage des prisonniers

PELE BW 008PELE BW 009PELE BW 010

13:14 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12. 11EME PèlèBw en 1999

Traversée de Bois-Seigneur-Isaac, Waterloo, Rixensart, Bousval, Saint Géry pour terminer à Ottignies.

Même ma petite soeur Marie-Laetitia m'accompagne et rejoint les jeunes.Année spéciale entre le soleil et la lune.

PELE BW 002PELE BW 003PELE BW 004PELE BW 005PELE BW 006

12:16 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11. Le 10 eme Pélé Bw en 1998

Le pélé Bw est le pèlerinage de Brabant wallon.

En 1998, ne pouvant plus faire partie du groupe de marcheur « Herbe et ballade »

Jacqueline m’a parlée du pèlerinage du Brabant wallon qui me permettrait d’une

façon de continuer la randonnée avec d’autres personnes en chaise.

Nous partions pendant cinq jours à travers le Brabant wallon avec la vierge Marie.

Quel plaisir de rencontrer des gens, de parler avec eux, de partager notre quotidien.

Nous étions accueillis tous les jours dans des familles différentes.

C’est la que j’ai rencontré des gens formidables avec qui j’ai lié une grande amitié.

Une solidarité parmi toute les génération confondue.

lTout homme est une histoire sacrée, l'homme est à l'image de Dieu.

PELE BW

Cette année nous avons traversée

Houtain-la-val, Villers -la-ville, Blocry, Malève-sainte-Marie, Jodoigne et Orp-le-grand tout à pied en 5 jours.

Si je devais me présenter, quel objet choisirais-je ?

Un arbre qui a besoin de la terre pour prendre racine, d’espace pour s’épanouir qui donne de l’énergie.

Quelle a été mon histoire depuis un an ?

Le combat, une lutte interminable dans la maladie.

Quelles sont les questions qui m’habitent ?

Pourquoi la souffrance que fait Jésus Christ envers chacun d’entre nous ?

Qu’est-ce que le mot « sacré » suggère pour moi ?

Sacré a être respecté qui a un sens.

Est aimé – valeur inestimable aux sens larges.

Tous on eu un jour une souffrance dans leur vie sans la montrer.

Beaucoup me plaigne dans la vie de tous les jours et je n’aime pas ça.

11:18 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10. Casse coup

Comme vous pouvez le constater j'étais casse coup au point de monter dans les arbres.OXYGENE

10:59 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

9. Herbe et ballade

Eh oui ! Avant d’être en chaise roulante, j’adorais marcher et faire toute de sport.

Je faisais partie du groupe de marcheur d’ « Herbe et ballade »

Nous faisions près de 40 km sur un week-end une fois par mois.

La dernière fois que j’ai pu y participer, j’étais déjà en chaise roulante.

Nous étions partis dans les fagnes.

Une très belle région mais pas du tout pratique lorsqu’on est en chaise.

Je n’ai pas pu aller avec le groupe en randonnée et je l’ai regrettée.

Il y avait une très bonne ambiance détendue où nous avions le plaisir de nous retrouver.

hERBE ET BALLADE

10:46 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

8. De Haan

de Haan 002

Février 1999

de Haan 003

de Haan 004

08:40 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

7. Mars 1998 Apprendre à ce déplacer en chaise roulante

Après une hospitalisation, je suis partie à De Haan pour me reposer.

Je me déplace alors avec une chaise manuelle qui est loin d’être la plus maniable.

Lorsqu’on circule dans un hôpital, tout semble facile car le sol est plat et sa roule tout seul.

Ce qui est loin d’être le cas quand on est dans la rue.

Pour bien faire De Haan est en travaux.

Il faut ce faire porter pour passer au-dessus des rails du tram car ils n’ont pas prévu de passage pour quelqu’un en chaise roulante.

J’ai trouvé deux planches que j’ai gardée précieusement pour monter sur les trottoirs.

Et oui ! Je ne voulais pas qu’on m’aide. Il fallait que je sache me débrouillée car on a pas toujours quelqu’un à sa disposition pour nous aider.

Quand on est en maison de convalescence, ce n’est pas nécessairement avec des personnes de son âge.

C’est surtout des personnes âgées.

Cette année là, j’ai rencontré Marianne.

On s’est regardé comme on regardait les personnes qui ce plaigne.

Moi qui trouve que ce plaindre ne sers à rien parce que cela ne change rien j’étais mal tombée.

Nous avons eu une accroche et depuis ce jour là nous sommes de grandes amies.

Nous n’habitons pas tout près l’une de l’autre mais nous essayons de ce voir au moins une fois par an pendant plusieurs jours.

Ce sont les meilleurs moments car nous faisons les quatre cent coup.

Nous avons fait de la voile avec la chaise roulante et un sac plastiques.

Nous avons même demandé à l’ouvrier communal s’il pouvait me conduire au bord de l’eau avec sa pelleteuse.

de Haande Haan 001

08:08 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/10/2006

6. Renoncer à ce que j’aime

J’avais de plus en plus difficile pour monter les escaliers.

J’entrepris une pétition à l’académie des beaux arts pour une adaptation d’un ascenseur afin de poursuivre un de mes hobbys.

Mais en vain.

Après trois années de dessin j’ai du arrêter parce qu’il était trop difficile de me monter au deuxième étages.

Et je devais dessiner seul dans un local au rez-de-chaussée.

J’ai changé de discipline en faisant de la céramique qui ce trouvait au rez-de-chaussée.

Après quatre ans, j’ai du arrêter car cela devenait trop dur pour moi et que j’avais de plus en plus mal.

18:02 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

5. L’annonce de la maladie

A près multiple problèmes respiratoire et neurologique, j’ai du réaliser toute une panoplie d’examen.

Lorsque j’ai revue ma neurologue, elle m’a annoncée que d’après les premiers examens, j’étais atteinte d’une myopathie.

Sur le moment, j’ai réagit comme une infirmière et non comme une patiente. J’ai eu le contre coup seulement le soir.

Autant j’adore dessiner qu’il m’était devenu impossible de continuer le dessin que j’avais commencée quelques jours auparavant.

Tout le monde ce demandait ce qui ce passait, ce que j’avais.

J’étais silencieuse. Ce qui était loin d’être mon habitude.

J’avais la tête ailleurs.

On a beau être fort mais il y a des limites.

Je leur ai donc annoncé la mauvaise nouvelle.

17:54 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

4. L’arrêt obligatoire du travail

Lorsque mon médecin ainsi que les médecins de la mutuelle m’ont annoncés que je

ne pouvais plus travailler comme infirmière car il y avait trop de risque infectieux aussi

bien pour moi que pour les patients, j’ai eu le premier coup de massue car j’adorais

mon métier.

17:52 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

3. MA VIE QUOTIDIENNE

C'est à trente ans que les détériorations dues à la maladie m'ont forcée à l'utilisation quotidienne et constante d'une chaise roulante.

La maladie s'est déclarée très tôt mais les médecins l'avaient attribuée au fait que je grandissais trop vite.

J'essaye de vivre comme tout le monde.

J'ai toujours aimé l'aventure.

Si mon handicap m'empêche de continuer mon métier d'infimière, il ne m'empêche pas de continuer à voyager, à faire de la randonnée.

Surtout en chaise roulante électrique classique qui n'est pas le plus simple moyen d'aller au bout du monde.

De par son poids avec le bagage et la personne qui est assise.

Si ma vie quotidienne, comme celle de bon nombre de personnes atteintes dans notre corps est un défi de tous les jours, le fait de partir seul semble être une galère, une mission impossible.

Pareil à moi-même, confiante sous une apparence réservée, j'ai sensibilisé plus d'une personne.

17:29 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

2. VOICI MON HISTOIRE

Je travaillais comme infirmière jusqu'au jour où je me suis retrouvée en chaise roulante à cause d'une maladie.

Tout s'est écroulé.

Les soucis de santé se sont accumulés.

Heureusement, je me sus battue et je me suis jurée de ne pas me laisser aller.

J'ai pris mon envol comme l'oiseau qui prend sa liberté.

Après de nombreux échecs, malgré l'épuisement, j'ai franchi des montagnes.

détente 068

12:08 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

1. LE VIRAGE DANS LA VIE

Heureusement, il arrive parfois qu'un évènement surgisse et amène à se remettre en question.

Ce qui se manifeste alors, c'est le désir de partir, pour vivre une surprise de richesse.

Il s'agit souvent de la rencontre avec d'autres personnes qui ont voulu dépasser l'attirance pour laisser la priorité à des valeurs sociales, familiales, humaines.

Ce qui attire le plus c'est l'accueil, l'ouverture, le partage des joies et des peines.

J'AI DONC DéCIDé DE PRENDRE UN VIRAGE REVIVIFIANT.

Il arrive qu'une souffrance porte à s'approfondir.

Elle peut amener à une remise en question sérieuse.

11:56 Écrit par christine dans Combat | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |