11/10/2006

7. Mars 1998 Apprendre à ce déplacer en chaise roulante

Après une hospitalisation, je suis partie à De Haan pour me reposer.

Je me déplace alors avec une chaise manuelle qui est loin d’être la plus maniable.

Lorsqu’on circule dans un hôpital, tout semble facile car le sol est plat et sa roule tout seul.

Ce qui est loin d’être le cas quand on est dans la rue.

Pour bien faire De Haan est en travaux.

Il faut ce faire porter pour passer au-dessus des rails du tram car ils n’ont pas prévu de passage pour quelqu’un en chaise roulante.

J’ai trouvé deux planches que j’ai gardée précieusement pour monter sur les trottoirs.

Et oui ! Je ne voulais pas qu’on m’aide. Il fallait que je sache me débrouillée car on a pas toujours quelqu’un à sa disposition pour nous aider.

Quand on est en maison de convalescence, ce n’est pas nécessairement avec des personnes de son âge.

C’est surtout des personnes âgées.

Cette année là, j’ai rencontré Marianne.

On s’est regardé comme on regardait les personnes qui ce plaigne.

Moi qui trouve que ce plaindre ne sers à rien parce que cela ne change rien j’étais mal tombée.

Nous avons eu une accroche et depuis ce jour là nous sommes de grandes amies.

Nous n’habitons pas tout près l’une de l’autre mais nous essayons de ce voir au moins une fois par an pendant plusieurs jours.

Ce sont les meilleurs moments car nous faisons les quatre cent coup.

Nous avons fait de la voile avec la chaise roulante et un sac plastiques.

Nous avons même demandé à l’ouvrier communal s’il pouvait me conduire au bord de l’eau avec sa pelleteuse.

de Haande Haan 001

08:08 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

ton témoignage est une belle leçon de courage

superbe tes photos de l'égypte

je te souhaite une bonne journée

Écrit par : love-angel | 11/10/2006

Les commentaires sont fermés.