10/10/2006

3. MA VIE QUOTIDIENNE

C'est à trente ans que les détériorations dues à la maladie m'ont forcée à l'utilisation quotidienne et constante d'une chaise roulante.

La maladie s'est déclarée très tôt mais les médecins l'avaient attribuée au fait que je grandissais trop vite.

J'essaye de vivre comme tout le monde.

J'ai toujours aimé l'aventure.

Si mon handicap m'empêche de continuer mon métier d'infimière, il ne m'empêche pas de continuer à voyager, à faire de la randonnée.

Surtout en chaise roulante électrique classique qui n'est pas le plus simple moyen d'aller au bout du monde.

De par son poids avec le bagage et la personne qui est assise.

Si ma vie quotidienne, comme celle de bon nombre de personnes atteintes dans notre corps est un défi de tous les jours, le fait de partir seul semble être une galère, une mission impossible.

Pareil à moi-même, confiante sous une apparence réservée, j'ai sensibilisé plus d'une personne.

17:29 Écrit par christine dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.